Stopper les régimes et devenir Flexitarienne

Legumes - cmn

Avant mon combat, j’ai commencé à me pauser des questions sur mon alimentation.

Depuis ado, j’ai fait des tas de régimes (protéiné, WW …) toujours accompagnés de l’effet yoyo. Mon poids a été de folles montagnes russes débutant à 58 kg et a zigzagué jusqu’à 74 kg. Pendant des années, j’ai torturé mon corps avec de grosses privations et de nombreuses culpabilités. Cette courbe folle était intimement liée mes émotions.
En septembre 2015, j’ai décidé d’arrêter ce délire culinaire. Commencer à aimer ce corps que je n’arrêtais pas de critiquer pour arriver à mon but : me sentir bien. Arrêter d’être une locataire mécontente de ce corps et devenir propriétaire en me l’appropriant à mon goût.
Stop la torture mentale car je me voyais avec 3 ou 4 tailles de plus à cause de toute cette pression que nous impose notre société. Le corps d’une femme à des formes et n’est pas celui d’une ado.

Peu à peu la viande rouge ne m’a plus donnée envie.
Un jour, je suis tombée sur un reportage choquant sur l’élevage des poussins qui étaient triés par sexe. Une partie de ces petits poussins non utilisés étaient mises dans un sac vivants et broyés. Et le reportage des poulets élevés dans des cages option antibiotiques qui ne voient pas la lumière du jour. Je vous passe les autres reportages traitant de la composition des produits industrielles que je consomme.

J’ai croisé un magazine qui collait à mes nouvelles envies : Vital Food.

C'est moi ness - vital food

Je me suis posée la question de ce que je voulais dans mon assiette !

▲ Mes nouvelles envies :
– Manger des produits de saison.
– Comprendre la composition des étiquettes.
– Manger des fruits et légumes (cultivé avec le respect de la nature ou le plus possible bio).
– Réduire ma consommation de viande.
– Consommer des viandes blanches (élevés avec respect et naturellement).
– Consommer légumineuses et céréales complètes de façon équilibrée.
– Aimer et apprendre à cuisiner (ne plus voir ça comme une corvée).
– Consommer de plus en plus du fait maison.

Je suis donc devenue sans le savoir Flexitarienne !
C’est un terme utilisé pour les personnes qui ne souhaite pas passer directement végétarien mais plutôt végétarienne flexible.

20150414_132424 - Copie

Ces nouvelles habitudes se mettent en place peu à peu et je me renseigne au maximum pour coller à mes convictions. Changer de mauvaises habitudes n’est pas choses facile. Il faut juste le faire peu à peu sur le long terme. Je ne le fais pas par mode mais par envie profonde pour que mon corps ait de bonnes choses (stop de vouloir réduire les quantités).

Autre paramètre que je dois prendre en compte pour réussir : la gestion de mes émotions.

YAPLUKA !

Vous êtes vous aussi posées ces questions ?

Beijos.

Logo ness

▲ Ne pas perdre une miette ▲
FacebookInstagramPinterest
Publicités

Laisser un petit mot doux

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s